Nomination d’officiers généraux à l’armée

Lors de sa séance de 2me Novembre 2016, le Conseil fédéral a procédé à la promotion de plusieurs officiers généraux de l’armée. Il a également pris acte de nominations importantes effectuées par le chef du DDPS.

Le brigadier Daniel Keller devient, avec effet au 1er janvier 2017, le nouveau commandant de la Formation supérieure des cadres de l’armée et chef d’Etat-major de l’instruction opérative. De plus, il est promu au grade de divisionnaire.

Brigadier (Br) Daniel Keller

Brigadier (Br) Daniel Keller

Agé de 53 ans, le brigadier Daniel Keller a travaillé comme enseignant dans diverses écoles et à différents degrés du primaire après avoir obtenu son diplôme de maître d’école primaire du canton de Lucerne. En parallèle de ses études d’économie d’entreprise à l’université de Berne, il a été chargé de cours à titre accessoire auprès de la BusinessSchool (BVS) à Lucerne. En 1996, il est entré dans le corps des instructeurs des troupes de l’infanterie. En qualité d’instructeur d’unité, il a été engagé dans les écoles d’infanterie de Liestal et dans celles de l’infanterie territoriale à Aarau. Entre fin 1998 et l’automne 2004, le brigadier Keller a travaillé au Centre d’entraînement tactique au sein du Centre d’instruction de l’armée à Lucerne. Après des études au Collège de défense de l’OTAN à Rome, il a été engagé, dès l’automne 2004, d’abord comme commandant du simulateur de conduite I, puis comme commandant du support et remplaçant du commandant de l’Ecole d’état-major général. A partir du 1er mars 2008, il a été l’officier supérieur adjoint du chef de l’Armée et, dès le 1er mai 2009, chef du groupe d’état-major personnel du chef de l’Armée. Conjointement à ses activités professionnelles, il a obtenu, en 2009, le Master of Advanced Studies in Security Policy and Crisis Management à l’EPF de Zurich. Le 1er janvier 2010, le Conseil fédéral l’a promu au grade de brigadier et nommé commandant de la brigade d’infanterie 5. Depuis janvier 2014, le brigadier Keller est commandant de l’Ecole centrale auprès de la Formation supérieure des cadres de l’armée. Il succède au divisionnaire Philippe Rebord, qui prendra ses fonctions de chef de l’Armée le 1er janvier 2017.

Le brigadier Peter Candidus Stocker devient, avec effet au 1er janvier 2017, le nouveau directeur de l’Académie militaire de l’EPF de Zurich

Brigadier (Br) Peter Candidus Stocker

Brigadier (Br) Peter Candidus Stocker

Agé de 57 ans, le brigadier Peter Candidus Stocker a étudié l’histoire générale, la germanistique et la psychologie pédagogique à l’université de Zurich dont il est docteur ès lettres depuis 1987. Il est entré dans le corps des instructeurs des troupes de l’infanterie le 1er janvier 1987 en tant qu’officier de carrière. Après divers engagements en qualité d’instructeur d’unité dans des écoles d’infanterie et de chef de classe dans des stages de formation de commandement et des cours de transition, il a exercé la fonction d’officier supérieur adjoint du chef de l’Etat-major général de 1995 à 1999. Il a ensuite effectué des études auprès de la Naval Postgraduate School, à Monterey, Californie, USA et obtenu le Master of Arts in National Security Affairs. En 2001, le brigadier Stocker a commandé les écoles d’infanterie de Zurich-Reppischtal avant de prendre le commandement, en 2002, de l’école d’officiers d’infanterie à Chamblon. De 2004 à 2005, il a été chef d’état-major et remplaçant du chef de l’instruction des Forces terrestres. Le 1er janvier 2006, le Conseil fédéral l’a nommé chef de l’Etat-major des Forces terrestres avec promotion au grade de brigadier. De 2008 à 2013, il a d’abord servi comme chef des opérations de l’Etat-major de conduite de l’armée et remplaçant du chef de l’Etat-major de conduite de l’armée, puis comme chef d’état-major et remplaçant du chef de l’Etat-major de conduite de l’armée. Le 1er janvier 2014, il a été nommé commandant de la Formation d’application du génie et du sauvetage.
Il succède au brigadier Daniel Moccand, qui prendra une retraite anticipée au 1er janvier 2017, avec remerciements pour les services rendus.

Le brigadier Marcel Amstutz devient, avec effet au 1er janvier 2017, le nouveau représentant militaire à l’OTAN

Brigadier (Br) Marcel Amstutz

Brigadier (Br) Marcel Amstutz

Agé de 52 ans, le brigadier Marcel Amstutz a suivi une formation de technicien d’exploitation après avoir achevé son apprentissage de serrurier-constructeur. Il a travaillé comme chef de groupe, remplaçant du chef de département et formateur d’apprentis auprès des sociétés Hasler AG puis Ascom à Berne. En 1991, il est entré dans le Corps des gardes-fortifications en tant qu’officier et, en 1992, il est passé dans le corps des instructeurs des troupes de la défense contre avions. Après divers engagements comme instructeur d’unité et dans des cours de transition Stinger, il a suivi l’Advanced Command and Staff Course auprès du Joint Services Command and Staff College à Bracknell (GB). A partir de 1998, le brigadier Amstutz a travaillé comme chef de groupe au sein du commandement de la Formation supérieure des cadres de l’armée, puis comme remplaçant du commandant des écoles de recrues de la défense contre avions. De 2004 à 2006, il a été chef du domaine « Joint Doctrine » au sein de l’Etat major de planification de l’armée, puis commandant des stages de formation au service de perfectionnement de la troupe de la DCA combinée à Emmen. En parallèle, il a obtenu le Bachelor of Science auprès de la School of Business Administration à Zurich. Le 1er janvier 2008, le Conseil fédéral l’a nommé commandant de la Formation d’application de la défense contre avions 33 avec promotion au grade de brigadier.
Il succède au brigadier Heinz Huber qui entamera son congé de préretraite le 1er janvier 2017 avec remerciements pour services rendus.

Markus Mäder devient, le 1er décembre 2016, le nouveau chef des Relations internationales de la Défense avec promotion simultanée au grade de brigadier (officier de milice)

Dr. Markus Mäder

Dr. Markus Mäder

Agé de 45 ans, Markus Mäder a étudié l’histoire générale, la géographie, l’histoire suisse et l’instruction civique à l’université de Zurich dont il est licencié ès lettres depuis 1999. De 1997 à 2001, il a travaillé comme assistant de recherches au Centre de recherche sur la politique de sécurité de l’EPF de Zurich. De 2001 à 2003, M. Mäder a effectué un séjour consacré à la recherche auprès du Centre for Defence Studies du King’s College à Londres. En 2003, il a obtenu le doctorat ès lettres à l’université de Zurich. Jusqu’en 2007, il a exercé les fonctions de conseiller en politique de sécurité et de suppléant du chef Planification des forces armées et de l’armement auprès de la Direction de la politique de sécurité du DDPS. Il a occupé, jusqu’en 2010, le poste de remplaçant du représentant militaire à la Mission de la Suisse auprès de l’OTAN à Bruxelles. Entre 2010 et 2011, il a suivi la formation pour devenir attaché militaire suisse, puis exercé une telle fonction pendant quatre ans auprès du Pakistan, de l’Afghanistan et de l’Iran, avec siège à Islamabad. De mi-2015 à mi-2016, il a étudié auprès du National War College de la National Defense University à Washington, D.C., et obtenu le Master of Science in National Security Strategy. Depuis le 1er août 2016, il est le collaborateur personnel du chef des Relations internationales de la Défense. En tant qu’officier de milice, M. Mäder a commandé le bataillon de chars 14 de 2008 à 2010. Depuis 2013, il revêt le grade de colonel EMG et est incorporé dans la fraction d’état-major de l’armée 153. Il succède au brigadier Peter Wanner qui a été nommé attaché de défense à Washington, D.C., au 1er octobre 2016.

Le brigadier Sergio Stoller entamera son congé de préretraite le 1er janvier 2017 avec remerciements pour services rendus.

Le Conseil fédéral a nommé le divisionnaire Daniel Baumgartner commandant des Forces terrestres au 1er avril 2016. Il est aujourd’hui promu au grade de commandant de corps avec effet au 1er janvier 2017.

Le chef du DDPS a nommé M. Heinz Liechti, suppléant du chef de la Base logistique de l’armée, au poste de chef de projet DEVA avec effet au 1er janvier 2017.

Le chef du DDPS a nommé M. Michael Nussli, chef Planification et coordination et remplaçant du suppléant du chef de la Base logistique de l’armée, au poste de suppléant du chef de la Base logistique de l’armée avec effet au 1er janvier 2017.

Source et Fotos: DDPS

Print Friendly
This entry was posted in Non classifié(e). Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *