“Cette visite a été hautement intéressante”

2016-10-19_191129-grand-saconnex La police internationale (PI), Genève Aéroport (GA) et la région territoriale 1 exerçait le dispositif de renforcement militaire (cas “AERO SUBITO”) de la sûreté de GA du 17 au 21 octobre 2016. Les membres de la SOEMG ont eu la possibilité de visiter cet exercice le mercredi 19.10.2016 en soirée, cet article résume cette visite.

Dispositif militaire

Les formations aéroport (le régiment d’aéroport zurichois et le bataillon d’aéroport genevois) étaient des unités mobilisables très rapidement mais elles ont été dissoutes lors du passage à l’Armée XXI. Comme Genève Aéroport (GA) doit normalement rester en exploitation pour les organisations internationales, il a été réfléchi à une autre manière de renforcer la sûreté de GA par des moyens militaires disponibles avec Armée XXI. Le résultat est le dispositif militaire modulaire suivant :

  1. Le premier niveau de renforcement par l’Armée est le dispositif “AERO SUBITO” sur GA : tours d’observation avec moyens de vision nocturne, patrouilles à vélo et postes d’observation sur certains bâtiments. “AERO SUBITO” présente 4 degrés de déploiement en fonction de la menace et des personnalités transitant par l’aéroport.
  2. Au point précédent est ajoutée la protection par l’Armée d’infrastructures de Skyguide dans le Jura vaudois.
  3. En plus des deux premiers points, un dispositif “MANPADS” est mis en place pour surveiller les endroits en Suisse et en France voisine (en collaboration avec les Français) d’où des systèmes de défense aérienne portatifs pourraient être engagés contre des avions atterrissant ou décollant de GA. Un système d’alarme est aussi mis en place pour permettre aux observateurs militaires de faire « vider » des parties du ciel autour de GA en cas de menace imminente.

Sûreté en temps normal et autres aspects

La division sûreté compte 362 personnes et plus de 700 avec les prestataires externes. Si la menace est fonction des intentions et des capacités de la partie adverse, le risque pour GA est égal à la menace multipliée par la vulnérabilité. Comme la division Sûreté n’a pas de prise sur la menace, elle travaille à réduire à un minimum la vulnérabilité de l’aéroport. L’évolution des moyens de contrôle des passagers, les extensions possibles de GA ainsi que certaines particularités commerciales ont aussi été évoquées. Ces points, peu connus du grand public, n’ont pas manqué de captiver l’auditoire.

Visite d’une partie du dispositif militaire

Entre la partie théorique et l’apéritif, une partie du dispositif déployé par l’ER inf 2-2, troupe exercée, a pu être visité. Il s’agissait d’une des tours d’observation complètement équipée ainsi que du PC d’engagement où des explications ont été données sur la phase actuelle de l’exercice.

Cette visite a été hautement intéressante ; un grand merci aux officiers suivants :

  • Col EMG Denis Mastrogiacomo, membre de la direction et responsable de la division Exploitation de GA pour l’organisation de la visite et la présentation sur GA et le dispositif de renforcement par l’armée.
  • Cap Fayçal Aggoun, adjoint chef de la division Sûreté, pour la présentation de la division Sûreté et de ses activités.
  • Col Philippe Fleury, chef de l’état-major “AERO SUBITO” à la région territoriale 1 et directeur d’exercice, et col EMG Frédéric Gendre, G3 de la région territoriale 1 pour les explications au PC d’engagement.

 

2016-10-19_200125-grand-saconnex

Print Friendly, PDF & Email
This entry was posted in Sécurité. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.