Nominations d’officiers supérieurs dans l’armée

StreifenAu cours de sa séance du 4 novembre, le Conseil fédéral a décidé la mutation d’officiers supérieurs, avec effet au 1er janvier 2016.

Le colonel EMG Claude Meier a été nommé nouveau chef de l’Etat-major de l’armée, avec promotion simultanée au grade de divisionnaire.

Oberst i Gst Claude MeierClaude Meier (51 ans), originaire de Bülach ZH et domicilié à Carrouge VD, est entré à l’Escadre de surveillance des Forces aériennes en 1985 en tant que pilote militaire de carrière. Comme pilote et moniteur de vol, le colonel EMG Meier a été affecté, dans les années 1990, à l’équipe de projet responsable de l’introduction du jet d’école Hawk, puis comme moniteur de combat aérien sur le F-5 Tiger. Il a également été incorporé au groupe d’introduction du F/A-18. Membre du PC-7 Team pendant plusieurs années, il en a assumé le commandement en 1998 et 1999. De 2000 à 2002, il a commandé l’escadrille d’aviation 17. En 2003, il a suivi une formation au Collège Interarmées de Défense à Paris. Il a également obtenu le DEA (Diplôme d’Etudes Approfondies) en science de l’histoire à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. Jusqu’en 2005, il a été engagé comme chef du service technique du combat aérien. De 2006 à 2009, le colonel EMG Meier a exercé la fonction de chef de la formation au commandement et de l’instruction d’état-major à l’état-major des Forces aériennes. Ensuite, les Forces aériennes l’ont détaché à l’Etat-major de l’armée en tant que chef Recherche et développement de la doctrine. De décembre 2011 à la fin mai 2015, il a assumé la fonction de sous-chef d’état-major chargé des opérations et de la planification à l’état-major des Forces aériennes. Conjointement à ses activités professionnelles, il a obtenu en 2013 le Master of Advanced Studies in Security Policy and Crisis Management à l’EPFZ. Depuis le 1er juin 2015, il est chef d’état-major de l’Etat-major de l’armée. Le colonel EMG Meier remplace le divisionnaire Hans-Peter Walser, qui a été nommé par le Conseil fédéral à la fonction de commandant de la région territoriale 2 à partir du 1er janvier 2016.

Le colonel EMG Silvano Barilli a été nommé chef d’état-major ad interim du chef de l’Armée.

Oberst i Gst Barilli SilvanoSilvano Barilli (46 ans), originaire d’Emmen LU et domicilié à Flamatt, a fait des études à l’université de Zurich, achevées en 1994 avec une licence en économie. Après avoir exercé divers emplois dans l’économie privée, il est entré en 1997 dans le corps des instructeurs des Forces aériennes, où il a été engagé comme remplaçant du maître de classe à l’école d’officiers et comme instructeur d’unité à l’école de recrues et de sous-officiers d’aviation. De 2000 à 2003, il a exercé la fonction d’officier supérieur adjoint (of sup adjt) du commandant de la brigade d’aérodrome 32. De 2004 à 2005, il a été engagé comme chef de la planification, chef de la logistique et remplaçant du chef d’état-major à l’état-major de la Formation d’application de l’aviation 31. En 2005 et 2006, le colonel EMG Barilli a suivi une formation à l’Air Command and Staff College à l’Air Force University de Montgomery (AL/USA), achevée avec un Master in Operational Military Art and Science. De 2006 à 2009, il a été affecté à l’Ecole d’Etat-major général en tant que chef de groupe / coach d’état-major et of sup adjt du commandant des stages de formation. A la même époque, le colonel EMG Barilli a effectué un engagement dans le cadre de la SWISSCOY au Kosovo comme Deputy Chief G3 et Chief G3 Plans auprès de la Multinational Task Force South. De 2009 à 2011, il a occupé le poste de remplaçant du commandant de l’instruction en formation de l’aviation et de l’école d’officiers à Payerne. En 2011, il a repris le commandement de l’école de recrues et de sous-officiers d’aviation. Depuis janvier 2014, le colonel EMG Barilli exerce la fonction de chef de projet du développement des Forces aériennes. Il assume également ad interim la fonction du brigadier Alain Vuitel, que le Conseil fédéral a nommé chef du Renseignement militaire à partir du 1er janvier 2016.

Le brigadier Daniel Berger prend sa retraite à la fin décembre 2015

Le Conseil fédéral a pris connaissance – avec remerciements pour les services rendus – du départ à la retraite, à la fin décembre 2015, du brigadier Daniel Berger, conseiller du chef du DDPS en matière de politique militaire.

Source et fotos: DDPS

 

Print Friendly, PDF & Email

About Peter Stephani

Chef Kommunikation GGstOf
This entry was posted in Non classifié(e). Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.