Ton pays, ta sécurité, ton armée

1417_DSC_9452

L’Armée suisse „sur la route“. En image: des formations du génie et du sauvetage a l’exposition mia à Granges (SO) en 2012

Exposition itinérante de l’Armée suisse.

Du mois de mai au mois de novembre 2015, l’Armée suisse se présente à la population dans le cadre de l’exposition « Ton armée ». Cette dernière se rendra sur 16 sites différents, hors des habituelles casernes et places d’instruction. L’objectif de la tournée est d’améliorer la visibilité de l’armée et de présenter ses tâches et ses aptitudes à un large public.

L’exposition « Ton armée » effectuera une tournée dans toutes les régions de Suisse. Diverses thématiques de l’Armée suisse, dont les risques et les menaces, les missions de l’armée (combattre, protéger, aider), et des informations sur le système de milice et les nombreuses professions exercées au sein de l’armée, seront présentées à la population intéressée, au travers d’informations écrites et illustrées, d’applications interactives ou de films.Les formations de l’armée, de l’infanterie aux blindés en passant par les troupes logistiques et des éléments des Forces aériennes, présenteront leurs moyens et communiqueront sur leurs missions. Ainsi, à titre d’exemple, les troupes de la brigade blindée 1 seront les hôtes du Comptoir Suisse de Lausanne. La Formation d’application du génie et du sauvetage sera présente en Haute-Argovie alors que la Formation d’application de l’aide au commandement 30 des Forces aériennes se rendra à la foire d’automne de Schaffhouse et la brigade d’infanterie de montagne 9 à celle de Locarno.

D’autres informations et le calendrier détaillé des manifestations sont disponibles sur Internet sous www.armee.ch/deinearmee.

Source: Ton pays, ta sécurité, ton armée

Image: soaktuell.ch

Print Friendly, PDF & Email

Über Peter Stephani

Chef Kommunikation GGstOf
Dieser Beitrag wurde unter Allgemeines, Armee, français, Gst Of, Öffentlichkeit, Politik veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Eine Antwort auf Ton pays, ta sécurité, ton armée

  1. Réaction au refus du Conseil national au sujet de la réforme de l’Armée
    Titre : trahison au sommet de l’Etat
    Le refus du Conseil national au moyen d’une alliance contre nature de la réforme de l’Armée (DEVA 2017) est la conséquence des errements de notre politique de sécurité. Chacun d’entre – nous accepte de payer une assurance – maladie, une assurance pour sa voiture, une RC privée voire un nombre impressionnant d’assurances plus ou moins utiles mais lorsqu’il s’agit de payer une assurance minimale pour la sécurité et l’indépendance de notre pays, nos politiciens s’arrangent pour faire passer leurs petits intérêts partisans avant le bien de la ‘’Res publica’’, c’est-à-dire de la collectivité, en refusant de donner à notre armée les moyens impératifs pour accomplir ses missions. Cela a commencé par l’incurie lors de l’acquisition d’un nouvel avion de combat ; en effet, qui peut mieux choisir un avion que ceux qui vont les piloter et les engager ? Pourquoi a-t-on du ‘’manger’’ des boulettes de viandes à la suédoise (Gripen) plutôt que de déguster un plat de Paul Bocuse (Rafale) qui nous aurait rendu un petit peu ‘’Euro – compatible’’ pour quasiment le même prix ? Et pourquoi le peuple devrait-il se prononcer sur les moyens qui lui sont attribués alors qu’il a lui – même plébiscité à 70 % sont attachement à notre défense et à notre Armée ? Que représente une Armée sans Forces aériennes dignes de ce nom en 2015 ? Que représente une Armée sans structure et organisation parfaite de mobilisation en 2015 ?
    Le temps passe, les alliances se créent dans l’ombre et le seul otage est notre Armée, otage d’un jeu dangereux pour notre sécurité dans un monde de plus en plus hostile. Chaque jour perdu est une victoire à la Pyrrhus pour tous. Merci donc aux Membres du Conseil national de jouer avec un autre objet que notre sécurité et respectez la volonté du peuple d’avoir une armée digne de ce nom et capable d’accomplir les missions qui lui sont de facto attribuées par notre Constitution (art 2).
    Un colonel EMG de milice en colère.
    Michaël Haroun
    Lausanne

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *